Dans les coulisses d'un déplacement

Evoluant aux niveaux pré-nationale et régionale, certaines de nos équipes sont amenées à se déplacer parfois sur des distances importantes. Le bus est alors le moyen de transport le plus adapté.
N’étant pas personnellement un adepte des transports en commun, je tenais toutefois à vous faire partager ces moments qui font partie intégrante du sport de haut niveau. Je décidai donc d’accompagner les seniors filles lors de leur déplacement à Nilvange en Moselle.
Départ prévu dimanche pour 12H30 sur la place de Chavelot.
N’étant pas un habitué des déplacements, j’arrive inutilement en avance. Heureusement, le soleil est au rendez-vous ! Les joueuses, entraineur et accompagnateurs, plus habitué du fait, arrivent tous en quelques minutes, en même temps que le bus. Sacs rapidement embarqués dans la soute et c’est le départ !
Ambiance studieuse dans le bus (ou récupération difficile du samedi soir ?). Je vous fais grâce de la visite touristique, les paysages bordant l’autoroute en Meurthe-et-Moselle et en Moselle n’incitant pas spécialement à l’extase.

Arrivé dans les petites rues de Nilvange, le minibus qui semblait bien modeste sur la place de Chavelot a bien du mal de se faufiler dans les rues étroites de la petite ville. Sans GPS, tout le monde scrute minutieusement les panneaux de signalisation pour trouver la salle des sports. La chance est avec nous et nous trouvons rapidement, avec l’aide des souvenirs lointain de l’entraîneur, la salle convoitée.
Il est un peu plus de 14H30 lorsque nous arrivons aux portes du gymanse. Chapeau bas pour le calcul des horaires ! Le coup d’envoi étant prévu pour 15H30, les filles ont tout le temps de se préparer et de s’entraîner.

Après le match, direction le bus pour le voyage de retour.
L’ambiance est feutrée, la fatigue et la déception de la défaite expliquant cela, mais heureusement, le service est de première classe avec boissons et petits gâteaux (merci Jacqueline ! ).
Nous arrivons finalement à Chavelot à la nuit tombante. Hormis bien entendu le résultat du match, je reste pleinement satisfait de mon après-midi passé avec l’ensemble de l’équipe.
Avis aux amateurs : à ma connaissance, les bus sont rarement complets et il n’est pas interdit d’aller encourager nos joueurs lors de leurs déplacements.

compte-rendu et photos : Stéphane Claudon